Retour sur la Matinée Technique "Gisement de Bauxite de Villeveyrac"


03 Mar

Mardi 3 mars 2020, Dorian FOURRIER et la SODICAPEI (Groupe Vicat) ont reçu  le cluster TERINOV  pour une matinée de présentation et visite  de l'exploitation du gisement de bauxite de Villeveyrac.

Après un café d'accueil, le groupe de 15 personnes issues de 12 entités-membres du cluster a écouté Dorian FOURRIER présenter l'entreprise et les spécificités (historiques, sociales, économiques, géologiques, stratégiques,...) du gisement de Villeveyrac. La société emploie  23 personnes et produit en moyenne 60 000 tonnes de bauxite par an. Cette bauxite n'est pas utilisée pour l'aluminium métal mais pour l'élaboration de ciments spéciaux, et accessoirement pour la fabrication de laine de roche.

Le groupe à l'OlivetDans un deuxième temps, le groupe s'est déplacé sur le gisement pour observer le mode d'extraction en mine à ciel ouvert. L'ancienne exploitation de l'Olivet montre le mur Jurassique karstifié, de pendage 20° vers le sud, aujourd'hui décapé, depuis l'ancienne ligne d'affleurement (au nord) jusqu'au front de recouvrement du Crétacé supérieur (au sud, aujourd'hui occupé par un lac). Du fait de la forte irrégularité du mur karstifié, le niveau de bauxite présente des d'épaisseurs très variables (4m en moyenne). D'autres anciens sites (Mas de Rouch) ont bénéficié d'une exploitation et réaménagement coordonnés : le front de taille se déplace perpendiculairement au pendage et les stériles (recouvrement) sont entreposés, latéralement, dans les zones déjà exploitées. Ainsi, le paysage est reconstitué au fur et à mesure de l'extraction. Dans le site actif de L'Escuret, nous avons pu observer une poche karstique dans au le mur calcaire (Jurassique supérieur) de plus de 25m de profondeur, remplie de bauxite (visible derrière le groupe sur la photo) et actuellement exploitée.

un groupe attentif ... (photo Noémie Fayol)

Descente en galerieDans un troisième temps, nous sommes allés visiter l'ancienne mine souterraine du Chemin de Poussan, aujourd'hui inactive. Equipés des lampes de mineurs, le groupe est entré par la descenderie, creusée dans le niveau de bauxite qui présente une pente de près de 20°. Déferrification le long de fractures dans la bauxiteLa bauxite présente un réseau dense de fractures, soulignées par un halo clair indiquant le lessivage (déferrification).

Cette visite en mine souterraine (une première pour nombre de participants) a clôturé la matinée. Les nombreuses questions posées illustrent l'intérêt du groupe pour la découverte et la visite de cette exploitation originale. Des projets de collaborations futures ont même été évoqués!

Terinov et l'ensemble du groupe remercie chaleureusement Dorian FOURRIER et la SODICAPEI pour cet événement extrêmement bien planifiée et organisé, ainsi que pour pour la qualité de leur accueil .

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.