"Réhabilitation des mines et carrières" : Retour sur la formation


19 Apr

Vendredi 12 avril 2019,  9 personnes se sont retrouvées chez MICA Environnement (Bédarieux) pour une journée de formation sur "Stratégies et techniques de réaménagement des mines, carrières et autres site - Retours d'expérience du réaménagement de la mine à ciel ouvert de Graissessac", animée par Anne Vincent.

MICA Environnement dispose d’une des plus importantes expériences en Europe en termes de réaménagement et remise en état de sites miniers et de carrières. A travers des exemples démonstratifs pris dans l'éventail des réalisation de  l'entreprise, Anne Vincent a montré comment l'équipe pluridisciplinaire (Géologues, Hydrogéologues, Géotechniciens, Agronomes & Environnementalistes, et Ecologues) aborde les questions de réaménagement de manière intégrée :  Après un état des lieux exhaustif après exploitation, les étapes successives ont pour but de conforter et stabiliser les terrains sur le long terme, de maîtriser des circulations d'eau, de lutter contre l'érosion et enfin, de mettre en oeuvre la restauration écologique du site. Les présentations de cas d'étude,  illustrées de nombreuses photographies (avant / après) ont stimulé l'intérêt des participants.

Après ces interventions, animées de nombreuses questions, le groupe s'est retrouvé pour un déjeuner en terrasse au restaurant "La Forge", sous un ciel estival.

L'après midi a été consacré à la visite guidée par Anne Vincent  du site expérimental des anciennes mines à ciel ouvert de charbon de Graissessac. Ce site pilote a été réaménagé par MICA Environnement dans les années 1993-98, ce qui permet d'évaluer, plus de vingt années plus tard, les résultats sur le moyen et long terme. Les aménagements (talutage, drainage) ont impliqué des déplacements de matière très conséquents, qui passent inaperçus sans référence aux photographies d'époque! Les ensemencements herbacés qui ont suivi les terrassements ont progressivement et naturellement été colonisés par une couverture buissonnante, puis par les premiers bosquets d'arbres. 

Plus de vingt ans après, on note l'absence d'érosion et de mouvements de terrain. Seul un glissement lent de terrain, probablement lié à la présence d'argiles sous une verse, et actuellement objet d'un suivi par le BRGM, est répertorié sur toute la totalité de la zone. Les talus regradés et les banquettes d'écoulement d'eau sont préservés. L'observateur est surpris par la grande biodiversité des espèces végétales (nous avons été trop bruyants pour évaluer la faune!) qui ont recolonisé les paysages réaménagés.

La journée de formation s'est terminée par la photo de groupe devant le célèbre affleurement de Padène.

Merci à Anne Vincent pour la qualité et la pertinence de ses présentations en salle et ses commentaires sur le terrain. L'accueil de MICA Environnement a été fort appréciée par l'ensemble des participants.



Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.