Accueil »Projets » Actions à l’international

Actions à l’international

Opportunités de nouveaux marchés, nouvelles collaborations à Taiwan

Coopération en Géosciences entre Taiwan et la France : le cas du LIA ADEPT

Taiwan offre un cadre unique au monde de recherches dans le domaine des géosciences car l’île est un concentré d’activité « tectonique » qui s’exprime au travers de paysages exceptionnels qui se transforment à une vitesse record. Dès le début des années 80, les géologues français se sont mis à multiplier les études à Taiwan au travers de collaborations nombreuses avec leurs homologues locaux, qui ont servi de ferment à de futurs programmes conjoints. Pendant 30 ans, des dizaines d’étudiants taiwanais se sont formés en France et réciproquement même s’il était plus rare que des français accomplissent leur thèse à Taiwan. En France, le CNRS dispose de plusieurs projets ou programmes facilitant la coopération internationale. C’est ainsi que la coopération démarra « officiellement » au travers d’un PICS (Projet International de Coopération Scientifique) puis évolua vers un LIA (Laboratoire International Associé) en 2007, LIA renouvelé pour 4 ans en 2011. Ce LIA s’intitule ADEPT pour « Active Deformation and Environment Programme for Taiwan ». Il prend la forme d’un accord entre le CNRS et le NSC fournissant un cadre institutionnel à la coopération scientifique. Les domaines couverts par le LIA incluent la géologie, la géophysique, la géochimie  et l’océanographie littorale. Les risques sismique, gravitaire et littoraux y occupent une large part en raison de l’ampleur de ces phénomènes sur place. Actuellement, le LIA regroupe 10 équipes de recherche françaises et taiwanaises (5 dans chaque pays). Il est représenté par 2 co-directeurs français et 2 co-directeurs taiwanais couvrant respectivement les aspects terrestres et marins de la coopération. L’essentiel des projets en géosciences engageant de manière bilatérale les scientifiques se réalise au travers du LIA, dans la mesure où il regroupe la quasi-totalité des géologues concernés et participe à l’organisation d’ateliers et de conférences bilatérales. Chaque équipe reste cependant libre de ses initiatives comme par exemple l’organisation de stages de formation sur le terrain pour les étudiants en Master ou en thèse (voir photo prise lors d’un stage de terrain à Taiwan en 2011 pour les étudiants en géorisques du Master de Montpellier). Plusieurs projets de recherche sont soumis chaque année aux agences nationales comme l’ANR ou le NSC mais aussi le CNRS (Programmes de Recherche Conjoints – PRC) ou le Ministère de Affaires Etrangères (Partenariat Hubert Curien - PHC Orchid entre le NSC et le BFT). Le LIA est ainsi un interlocuteur privilégié auprès des étudiants qui se destinent à la recherche dans le pays partenaire, des scientifiques engagés dans la coopération bien évidemment mais aussi des organismes de recherches qui ont ainsi une vision globale de la coopération bilatérale. Il sert tout simplement à structurer les échanges scientifiques entre les deux pays. Bien qu’académique au départ, le réseau de géologues français et taiwanais engagé dans ce LIA peut être sollicité dans le cadre de l’ouverture d’entreprises françaises à de nouveaux marchés ou de nouvelles collaborations à Taiwan. Contact : Serge Lallemand, Géosciences Montpellier, actuel co-directeur du LIA ADEPT (lallem[@]gm.univ-montp2.fr) logo LIA stage_terrain_Taiwan_Master_Montpellier_2011