Accueil »Presse » Compte-rendu de la visite à la carrière Calcia de Beaucaire


13/06/2012 // Classé dans : Presse

Compte-rendu de la visite à la carrière Calcia de Beaucaire

A l'initiative de J.P. Rolley (EMA), une équipe de géologues, dont plusieurs membres de TERINOV (EMA, Cenote, Géosciences Montpellier), a visité le site de la carrière Calcia de Beaucaire, le 13 mars 2012. L'objectif était l'observation de plusieurs générations de canyons recoupant le massif calcaire Néocomien exploité en carrière pour la cimenterie. 

Les canyons de plusieurs dizaines de mètres de large et d'extension NE-SW hectométrique sont comblés d'un matériel détritique posant problème à l'exploitation en termes d’extraction et d’apports siliceux dans les carbonates qui ne conviennent pas pour le four à ciment.

L'observation préliminaire révèle une histoire polyphasée complexe : le plus ancien épisode d'incision est rempli de molasse Miocène avec des indices littoraux comme des encoches et des niveaux de perforations de lithophages. Ces molasses sont elles-mêmes recoupées par une surface d'érosion exhumant localement les parois du canyon miocène et karstifiant les faciès de calcaire bioclastique des molasses. Ce deuxième épisode d'incision est comblé par des grès et conglomérats polygéniques d'origine fluviatile. L'ensemble est enfin recouvert par une nappe alluviale d’épaisseur plurimétrique. 

Le groupe de géologues s'est accordé sur l'utilité de la cartographie tri-dimensionnelle détaillée des ces canyons - vraisemblablement associé à d’anciens tracés du paléo-Rhône -  ainsi que sur l'analyse des processus de leur formation. Ceci offrirait d’une part, une possibilité d'optimiser l’extraction et l'exploitation des carbonates en termes de qualité ; d'autre part, ces hétérogénéités linéaires constituent des drains préférentiels dans le massif qu'il convient de prendre en compte pour exploiter en toute sécurité, contrôler la gestion hydraulique et éviter les contaminations.

Photo 1

Carrière Calcia de Beaucaire : Un des canyons entaillé dans le calcaire Hauterivien (paroi SE à l'ombre) et dans les molasses du Miocène (calcaire bioclastique blanc sur la paroi NW) est comblé par des conglomérats fluviatiles (visibles au premier plan). 

Les commentaires sont fermés.